• Max

Combien ça coûte de participer à son premier Iron Man ?



Avec 3 disciplines différentes, le triathlon est un sport relativement cher. Un IronMan est d'autant plus coûteux en raison d'une préparation plus longue et d'un matériel plus adapté aux longues distances. Enfin, l'investissement ne sera pas le même en fonction du niveau de pratique ou de la nature des objectifs. Le vélo reste le poste de dépense principal par rapport à la course à pied et à la natation qui sont des sports très accessibles. Enfin, il convient de ne pas négliger les coûts relatifs aux compétitions, à la santé et nutrition et d'autres dépenses d'ordre général comme une bonne montre de sport.


3000€ pour réaliser votre rêve d'Iron Man


C'est l'investissement minimum nécessaire à un débutant souhaitant réaliser son rêve d'Iron Man avec un budget serré. Un triathlète souhaitant se faire plaisir sur le matériel et la préparation doit compter sur un investissement plus important d'environ 5 000€. Celui dont l'objectif est de réaliser une belle performance devra investir plus de temps et près de 10 000€. C'est d'ailleurs le coût total du projet IronMax.


Cet article vous présente une analyse détaillée des différents postes de dépense, ainsi qu'une estimation globale d'un projet IronMan en fonction de différents niveaux d'objectifs :

  • Budget Serré : le strict nécessaire pour réaliser sa préparation et terminer ce challenge dans de bonnes conditions

  • Budget Plaisir : un matériel plus complet/performant pour une préparation plus efficace et plus confortable

  • Budget Perf : un équipement et un accompagnement de qualité pour ceux qui souhaitent se dépasser et réaliser un beau classement




Le vélo et les frais de compétition représentent plus de 60% des dépenses


Cette analyse catégorise les dépenses d'un projet Iron Man en 6 postes différents : les trois disciplines du triathlon (la natation, le vélo et la course à pied), les dépenses d'ordre général (montre, trifonction, salle de sport...), la santé & nutrition (alimentation du sportif, soins médicaux) et les frais générés par la compétition (inscription, transport, hébergement).



Analysons désormais en détails ce que contient chaque poste de dépense.



La natation : un sport très accessible


En plus d'être un sport très complet, la natation est aussi très accessible. Elle requiert peu de matériel et notre pays dispose d'excellentes piscines privées ou publiques de qualité sur tout le territoire. La combinaison est l'élément le plus cher de cette discipline. Si votre budget est serré, vous pouvez tout à fait emprunter une combinaison néoprène d'un ami (de natation ou de surf) le jour de la compétition. Ce sera moins confortable mais ça fera le travail. Pour ceux qui ont la chance d'habiter au bord de l'eau et dans le sud, vous pouvez aussi envisager d'éviter les entraînements en piscine. Vous serez d'autant plus préparé à la nage en eau libre le jour J. La natation est le point faible de nombreux triathlètes et ne représente que 15% du temps passé en course. Ne négligez cependant pas sa préparation qui vous permettra de commencer votre course dans de bonnes conditions !



Le vélo : le plus gros investissement à réaliser


Pour ceux qui découvrent le monde du cyclisme sur route avec le triathlon, bienvenue dans une discipline où l'équipement peut très vite coûter le prix d'une voiture ! Heureusement, il y en a pour tous les budgets mais le ticket d'entrée minimum est tout de même proche des 1 000€. La partie vélo représentera entre 30% et 50% de votre budget global en fonction des matériaux et options choisies. Pour les budgets serrés, Décathlon propose des vélos entrée de gamme avec un excellent rapport qualité/prix qui vous permettra largement de passer la ligne d'arrivée. Étant donné le temps passé sur le vélo (50% de la course), il est fortement recommandé d'investir dans quelques équipements qui vous feront gagner en confort et performance avec un coût incrémental faible : cuissard, lunettes, chaussures avec cales. Pour ceux qui aiment le beau matériel, c'est ici que vous pourrez vous faire plaisir : cadre en carbone, freins à disque, home trainer... les options sont nombreuses. Enfin, si votre objectif est la performance, il est intéressant d'étudier l'investissement dans un capteur de puissance qui vous permettra de mieux dimensionner vos efforts pendant la course et l'entrainement.



Course à Pied : la discipline la moins chère


La course à pied représente 30% du temps passé en course et seulement 5% de l'investissement total ! L'équipement nécessaire est minimal. Il doit cependant être de très bonne qualité en raison du caractère traumatologique de la course à pied. C'est en effet dans cette discipline que l'on a le plus de chance de se blesser lors de la préparation. Tendinites, claquages : c'est tout ce que vous voulez éviter ! Il est alors important d'acheter de bonnes baskets adaptées à votre morphologie et (idéalement) de les changer tous les 500 km. Dès lors que la charge d'entraînement est importante, il est aussi recommandé d'alterner l'utilisation avec 2 paires afin de limiter leur usure et de préserver au maximum l'intégrité de vos muscles/articulations/ligaments. Pour ceux qui veulent aller plus loin, l'utilisation d'un Running Pod (capteur de foulée) vous permettra d'obtenir plus d'informations sur votre technique de course (cadence, temps de contact avec le sol, répartition, etc.) pour de meilleures performances.



Dépenses générales : l'indispensable montre


L'Iron Man engendre des dépenses plus globales liées aux 3 disciplines du triathlon et à votre préparation physique générale. La montre est l'élément le plus important de cette catégorie. Elle vous permettra de réaliser vos entraînements efficacement et de récolter des données pour analyser vos performances. Comme pour les chaussures de running, il y a très régulièrement des promotions sur internet : alltricks, lepape... Pour préparer efficacement votre Iron Man, il est indispensable d'avoir un plan d'entraînement qui vous permettra de maximiser les efforts et le temps passé lors de la préparation. Même si un coach personnel est la meilleure solution, cela représente un investissement considérable que la grande majorité d'entre nous ne peut pas se permettre financièrement. Il est alors possible d'acheter un plan d'entraînement en ligne, structuré par un coach professionnel via Training Peaks pour un coût très faible. Enfin, il est fondamental de mettre en place une routine de renforcement musculaire (chez vous, en ligne ou en salle de sport) pour développer en permanence votre puissance tout en limitant vos risques de blessures.



Santé et nutrition : essentielles à la performance


L'intensité des entraînements bouscule considérablement l'équilibre physiologique et nutritionnel pendant la préparation d'un Iron Man. L'adaptation de son régime alimentaire, la gestion de la récupération et la prévention des blessures sont des postes de dépenses essentiels à ne pas négliger pour s'assurer d'être en forme le jour J.

Les séances sportives augmentent la dépense calorique hebdomadaire de 50% à 100% par jour en fonction de leurs durées et intensités. C'est autant de calories qu'il est nécessaire d'ingurgiter pour ne pas perdre de poids et assurer le bon fonctionnement de votre métabolisme. Cela représente un coût non négligeable (supérieur à 100€ par mois) d'autant plus que vous souhaitez mettre du bon carburant dans votre organisme comme je l'explique dans les 11 piliers de mon alimentation. En plus de cet incrément quotidien, un budget conséquent doit être alloué aux boissons isotoniques, barres et gels qui fourniront de l'énergie à vos muscles pendant vos efforts (30-50€ par mois). Les triathlètes réalisant des volumes d'entrainement conséquents doivent aussi songer à investir dans des compléments nutritionnels permettant d'accélérer la récupération entre les différentes séances (protéines, BCAA, sels minéraux).

D'un point de vue santé, les muscles/ligaments/articulations vont être sollicités de manière intensive pendant plusieurs mois. Il est alors fondamental d'être à l'écoute de son corps pour détecter la moindre douleur inhabituelle et prendre des mesures préventives pour la soigner le plus rapidement possible. La blessure reste l'ennemi #1 du triathlète, surtout en course à pied. Médecin, podologue, kinésithérapeute, ostéopathe, échographie... la préparation d'un Iron Man peut générer des dépenses médicales indispensables pour s'assurer de passer la ligne d'arrivée le jour J.



Compétitions : le 2ème poste de dépense


L'inscription à un Iron Man officiel est excessivement chère (plus de 600€). C'est sans compter tous les frais annexes générés par la compétition comme le transport, l'hébergement et la restauration. Comptez 1 000€ au total si vous n'habitez pas proche de l'évènement. Pour ceux qui souhaitent réaliser une performance, il est fortement recommandé de participer à quelques courses d'entraînement plus tôt dans la saison ce qui peut avoir un impact important sur le budget total de cette catégorie. Il est tout de même important de noter ici qu'il existe de nombreux semi Iron Man et quelques Iron Man non officiels pour lesquels les frais d'inscription sont jusqu'à 2x moins chers.



Conclusion


S'engager dans un projet d'Iron Man représente un investissement financier considérable. C'est sans compter l'investissement nécessaire en temps et les conséquences que cela peut avoir sur votre vie quotidienne (couple, famille, amis, weekends). C'est une véritable aventure qui nécessite une grande discipline et un engagement durable sur plusieurs mois si vous souhaitez atteindre vos objectifs.


À bientôt,


Maxime

L'aventure

6 mois pour devenir un Pro Iron Man.

C'est le challenge ambitieux entrepris par Maxime Courtaigne qui souhaite se mesurer aux triathlètes professionnels de longue distance.

L'objectif ? Enchaîner 4km à la nage, 180km de vélo et 42km en courant en moins de 10h ! 

  • Instagram
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

À Propos

© 2020 par Maxime Courtaigne. Tous droits réservés.